© Luis Xertu
Danse
samedi 18.05.2024 20:00

22,50 € / 8,00 €

À PARTIR DE 14 ANS

60 '

Tickets
Elisabeth gets her way
Jan Martens

INTRODUCTION À LA PIÈCE PAR BAPTISTE HILBERT À 19:45.
BORD DE SCÈNE À L’ISSUE DU SPECTACLE (EN FRANÇAIS).

FR Jan Martens danse le portrait de la claveciniste polonaise Elisabeth Chojnacka, dont la passion et le talent inouïs ont inspiré certains des plus grands compositeurs contemporains, de Ligeti à Xenakis en passant par Górecki.

Peut-on jouer de son corps comme d’un instrument de musique ? Après avoir présenté en 2020 Sweat Baby Sweat et Ode to the Attempt, le danseur et chorégraphe belge Jan Martens revient au Kinneksbond pour nous livrer un hommage virtuose, fusionnel et monumental à Elisabeth Chojnacka (1939-2017), musicienne hors pair, qui a contribué à la reviviscence du clavecin dans la seconde moitié du XXème siècle.

Entrecoupées d’images d’archives et de témoignages, les sept actes de ce spectacle défilent à la vitesse des doigts de la claveciniste, dont les interprétations complexes et percussives constituent la bande-son de la pièce. Nuances du rythme, jeu énergique et tenues vestimentaires décalées : Jan Martens transpose dans son écriture chorégraphique les marqueurs qui firent d’Elisabeth Chojnacka une artiste inégalée et inégalable, et explore avec justesse et fantaisie les rapports fusionnels entre musique et danse.

 

EN Jan Martens dances the portrait of the Polish harpsichordist Elisabeth Chojnacka, whose exceptional passion and talent inspired some of the greatest contemporary composers, from Ligeti to Xenakis and Górecki.

Can one play one's body like a musical instrument? After presenting Sweat Baby Sweat and Ode to the Attempt in 2020, Belgian dancer and choreographer Jan Martens returns to Kinneksbond to deliver a virtuosic, fused, and monumental tribute to Elisabeth Chojnacka (1939-2017), an outstanding musician, who contributed to the revival of the harpsichord in the second half of the 20th century.

Peppered with archival footage and testimonies, the show's seven acts unfold at the pace of the harpsichordist's fingers, whose complex and percussive renditions provide the soundtrack of the piece. Rhythmic nuances, dynamic movements, and offbeat outfits: Jan Marten’s choreography echoes the very elements that made Elisabeth Chojnacka an unequalled and unmatchable artist, while accurately and playfully exploring the symbiotic relationship between music and dance.

samedi 18.05.2024 20:00
samedi 18.05.2024 | 20:00

Chorégraphie et interprétation Jan Martens Ingénieur son documentaire Yanna Soentjens Créations lumières Elke Verachtert Costumes Cédric Charlier Montage vidéo Sabine Groenewegen Regards extérieurs Marc Vanrunxt, Anne-Lise Brevers, Rudi Meulemans Direction technique Michel Spang, Elke Verachtert  Diffusion internationale A Propic / Line Rousseau, Marion Gauvent & Lara van Lookeren Extraits vidéo (© Archives INA) et musiques Liste complète disponible sur www.grip.house Production GRIP Coproduction De Singel, Les Hivernales – CDCN d’Avignon, Julidans, C-TAKT, Perpodium Résidences Toneelhuis, ccBe, CN D – Centre national de la danse Paris Soutien Gouverment flamand, Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique, Cronos Invest Remerciements INA – l'Institut National de l'Audiovisuel, Les Ballets de Monte-Carlo, sous la Présidence de S.A.R. la Princesse de Hanovre, Direction Jean-Christophe Maillot, Graciane Finzi, Régis Mitonneau, Anne Montaron, Emmanuelle Tat, François-Bernard Mâche, Zygmunt Krauze, Stephen Montague, Raphaël de Gubernatis, Claire Verlet, Ty Boomershine, Joris van Oosterwijk, Liselotte SelsKinga Jaczewska