Théâtre
27.11.2021
- 11.12.2021
20:00 & 17:00

20,00 € / 8,00 €

À partir de 15 ans

En français

75 ’

Nathalie Ronvaux / Aude-Laurence Biver
Moi, je suis Rosa !

Plusieurs années après le mouvement #metoo, ce monologue percutant donne la parole à Lady Rosa, une œuvre féministe dont l’installation dans l’espace public a divisé le Luxembourg. 

En 2001, la sculpture Lady Rosa of Luxembourg de l’artiste Sanja Ivekovic – une version enceinte de la Gëlle Fra, Monument du Souvenir inauguré en 1923 et dressé à la mémoire des soldats luxembourgeois morts lors de la Première Guerre Mondiale – défraye la chronique et, en quelques jours seulement, la presse s’emballe et l’œuvre est violemment critiquée dans les courriers de lecteurs et les éditoriaux.

Vingt ans plus tard, alors que la parole des femmes se libère, Lady Rosa est de retour et prend vie sur scène. Avec un brin de naïveté et d’humour, elle nous emmène à travers les époques et les lieux, interrogeant les raisons de cette violente polémique.


 

Introduction à la pièce par Stéphane Gilbart les 27 novembre et 7 décembre à 19:30 (en français).

samedi 27.11.2021 20:00
samedi 27.11.2021 | 20:00
dimanche 28.11.2021 17:00
dimanche 28.11.2021 | 17:00
mercredi 01.12.2021 20:00
mercredi 01.12.2021 | 20:00
jeudi 02.12.2021 20:00
jeudi 02.12.2021 | 20:00
mardi 07.12.2021 20:00
mardi 07.12.2021 | 20:00
mercredi 08.12.2021 20:00
mercredi 08.12.2021 | 20:00
jeudi 09.12.2021 20:00
jeudi 09.12.2021 | 20:00
vendredi 10.12.2021 20:00
vendredi 10.12.2021 | 20:00
samedi 11.12.2021 20:00
samedi 11.12.2021 | 20:00

Texte Nathalie Ronvaux Mise en scène Aude-Laurence Biver Assistanat Claire Wagener Interprétation Céline Camara Scénographie et costumes Anouk Schiltz Création lumières Antoine Colla Création musicale Claire Parsons Production Théâtre du Centaure Coproduction Kinneksbond, Centre Culturel Mamer

Ce projet est né d’une commande de texte passée par le Théâtre du Centaure à Nathalie Ronvaux dans le cadre de l’initiative « Neistart Lëtzebuerg – Culture ». 

Cette production du Théâtre du Centaure est accueillie dans le cadre du projet « Connection : Partage de plateaux ».